Bien-être des équipes en boutique : en quoi est-ce un enjeu clé ? (Vidéo)

Animé par Valérie Tallepied, Directrice Fondatrice Retail Management Services

- Axelle Paître, Consultante Retail Management Services
- Sophie Peters, Fondatrice de Sens&Perspectives
- Philippe Rodet, Dirigeant du Cabinet « Bien-être en entreprise »
- Anne-Sarah Panhard, Directrice Générale France Hermès
- Marie-Eve Cazin, Directrice Ressources Humaines Printemps Haussmann

En partant du constat qu’un salarié est beaucoup plus efficace lorsqu’il est heureux dans son entreprise, le bien-être au travail devient de plus en plus une question clé pour les managers.

Bien-être au travail => Engagement des salariés => Performance, résultats économiques.

Constat

D’après une étude menée par RMS, les équipes de vente sont heureuses dans leur travail et aiment leurs missions mais 77% d’entre eux ne considèrent pas leur entreprise comme génératrice de bien-être, et 44% sont à l’écoute ou en recherche pour partir.

Les facteurs de bien-être sont la qualité d’ambiance au travail et la relation avec le manager, avec un besoin largement répandu d’une plus grande autonomie des équipes de vente dans leurs missions.

Les salariés ont besoin d’être utiles, et d’être reconnus dans leur travail.

Les facteurs de mal-être sont quant à eux nombreux. Les plus courants sont le manque d’autonomie, l’infantilisation, le manque de reconnaissance et les injonctions paradoxales de la part de l’équipe managériale.
Le docteur Philippe Rodet nous a démontré les effets démultiplicateurs chimiques sur le moral, le bien-être et la motivation des messages positifs et inversement.

Comment agir sur le bien-être en tant que manager ?

Bonne nouvelle, les actions à mener ne sont pas coûteuses, et sont à l’initiative du manager. Développer les compétences managériales d’animation d’équipe et repenser des méthodes de management plus participatives sont les points clés d’amélioration du bien-être en boutique.

Dans l’animation d’un réseau, il devient primordial, compte tenu de la distance managériale de mettre en place des baromètres sociaux qui permettent d’écouter les collaborateurs et de savoir sur quels axes se concentrer.
Cartier, Ralph Lauren, Saint Laurent, Apple… ont depuis longtemps mis en place ces baromètres. L’exemple du Printemps, présenté par Marie-Eve Cazin, est particulièrement significatif et nous montre que par de petites actions, on peut faire grandir le bien-être et la motivation. Les évènements qui impliquent les collaborateurs sont également extrêmement fédérateurs et générateurs de satisfaction.
Anne-Sarah Panhard, Hermès, insiste sur l’importance de la bienveillance et de l’attention donnée au middle management dont le rôle est clé dans le retail.